Albertas Groove


Les Balkans ont débarqué hier à Aqua Sextia sur la place d’Albertas tout juste à moitié repeinte.
Le petit-fils de Naftule et sa clarinette nous ont alternativement arraché les tripes, quelques larmes et emportés dans une danse yddish aux harmonies ultra sophistiquées.
Les accros des gammes simplistes, des sons clairs, de la batterie à deux temps ont dû aller se coucher plus tôt que prévu.

Le p’tit Naftule et son gang musical ont invoqué, ce soir là, toutes les pleureuses de la terre, kidnappé autant de rythmes possibles et passé au mixeur les gammes alambiquées de leurs ancêtres. La triple croche et la syncope se chamaillaient allègrement jusqu’à bout de souffle. P’tit Naftule, sa clarinette gémissante au bec, nous a vrillé les tympans pour notre plus grand plaisir. Les notes ont tourbillonné dans l’air, se sont enroulées autour des corps comme des écharpes de soie et d’épines. Les mélodies ont grincé et geint à qui mieux-mieux avant de s’emballer et s’étourdir pour oublier bien des choses.

L’énergie fiévreuse du musicien s’est propagée sur l’esplanade à en faire tomber le ravalement d’opérette et l’auditoire conquis.

Ce soir, Scarlatti au programme, la vieille place va pouvoir se remettre de ses émotions.