J'ai marché à fond



Matin frisquet sur le parking de mon village très people. Miss Pagerank m’a donné rendez-vous pour une initiation à la marche nordique.

La marche nordique c’est le ski de fond sans les ski, sans la neige mais à fond la caisse.

Arrivée sur le parking, pas de Miss Pagerank mais un groupuscule de quadragénaires genre dynamiques, à l’aise, gais, sans soucis et bourrés d’énergie. D’emblée, je sens le décalage grave entre ma tenue de randonneuse-trappeuse parka, sac à dos et chaussures de marche modèle haute-montagne et le look de la bande de cadres sup tout de Licra moulant vêtus, chaussures de trail smarts et sans sac couillon sur le dos.


La gène s’installe en moi. Je me sens l’air plouc. Ils ne m’abordent pas tellement j’ai pas l’air de la fille qu’est là pour marcher en maillot branchouille mais qu’a l’air d’attendre le bus. Je ne me sens pas du clan. Je n’ai pas envie de faire l’effort de les aborder simplement du style :

« Bonjour, vous êtes le groupe de marche nordique ?
- Oui tout à fait !
- Je suis Miss Rando, j’attends Miss Pagerank qui m‘a vanté les mérites de votre activité stimulante et de votre groupe très chaleureux et accueillant !
- Hé bien écoutez, bienvenue parmi nous !».

Voilà, je n’ai pas fait l’effort. Miss Pagerank n’est pas arrivée à temps pour m’empêcher de rentrer chez moi. Et, ce matin là, j’ai continué mon ménage à fond les manettes histoire de faire un peu d’exercice.