Coup du lapin



Appel sur mon portable un samedi soir. Miss Pagerank me tient la discute pendant une demi-heure.

Proposition sympa :

- Tu es libre dimanche ?
- Heu, oui !
- Tu viens manger à la maison ?
- Oui, oui !
- Mister, mon époux va faire un good repas. Mais, je ne serai pas là.
- Ha, bon ?!

Proposition moins sympa.

Miss Pagerank me bazarde entre les mains de Mister Monologue pendant qu'elle va s'éclater avec : son amant, ses copines, en boîte échangiste, faire de la relaxation, de la muscu, visiter une expo géniale. Que sais-je encore ? Tout ce qui sied à une femme moderne au top de sa forme.
Mais qui c'est celle là ? Une perverse, une nigaude, une qu'en peut plus ? Les trois à la fois ? N'a t-elle pas compris que je ne donne pas dans la courtisane et que son mec me gonfle ? Mais pourquoi elle le met pas aux enchères sur E-Bay ? et on en parle plus ! Pourquoi est-ce moi la sacrifiée ? Suis-je seulement la première ?

Ce dimanche dans une matinée très avancée, j'ai envoyé un texto au cuisinier-bavard en recherche perpétuelle d'auditoire : "Suis souffrante. Ai trop mangé hier". Et Vlan ! Un bon lapin bien envoyé. Réponse illico du cuisto éconduit : " je me suis levé à 7 heures pour préparer ce repas que nous devions partager dans la convivialité". Bing ! Tentative de culpabilisation. Ça ne prend pas, j'ai passé l'âge.
Bon, j'espère que Miss pagerank, de retour de son super dimanche aura su apprécier le super repas mitoné par son super mari.

Que je les envie tous ces couples qui s'aiment tant.