L'embellie




Photo : Elegy Parkeharisson.



"Ecrit quelque chose de jolie
Des vers peut-être ou de la prose
Un instant de rêve et de pause
Dans le tumulte de la vie..."

Jean Ferrat, avait écrit ces vers il y a quelques années. Une chanson que je m'étais remise à chantonner en voiture ces derniers temps.
Et puis voilà, Ferrat est parti.  Mais il reste l'embellie que je continue de fredonner et que bien des gens continueront d'écouter aussi pendant longtemps.

Avant, d'aller au bureau le matin, je me fais un petit shoot de poésie. Le seul souci est que l'effet dure peu, surtout quand je croise le regard vide de certains de mes collègues. Alors, parfois en catimini, je me refais dans la journée un ou plusieurs shoots en mettant Deezer en sourdine. Comment bosser efficacement pour gagner honnêtement sa vie tout en étant pas là ? Comment faire pour que la réalité ne vous rattrape pas systématiquement ? Le but serait d'avoir une partie du cerveau anesthésiée pour aller bosser, une partie insensible à la connerie humaine, aux injonctions débiles, aux taches irationnelles, aux indélicatesses de son entourage et l'autre partie bien vivante, profonde, active, nourrie d'elle-même, en autarcie complète et qui  ferait tourner en boucle tout un tas de petite pensées positives, chansons qui nous iradient le coeur, paroles qui nous élèveraient l'âme. Un truc du genre schizophrénie mais dans le bon sens du terme.

"Madame Duchmolle vous savez que le travail que vous m'avez rendu est nul à chier !
Oui, Monsieur Duchien, vous avez raison, j'aime vos jugements si pertinents ! Je vais reprendre pour la cinquantième fois ce que vous m'avez demandé faire !"

Madame Duchmolle se fait traîter comme une moins que rien par son superieur bon à flinguer, mais elle n'en a rien à cirer, cela glisse sur ses neurones insensibilisés. Madame Duchmolle a une autre partie de cerveau très active qui fabrique à mort du positif, elle est à cent mille, même en plein marasme professionnel. Elle construit des quantités de choses intéressantes dans sa tête en même temps que son supérieur la prend pour la pire des demeurées.

Madame Duchmolle a cette aptitude d'une valeur pharamineuse qui est celle de se créer des embellies à tire larigot. Madame Duchmolle devrait faire breveter son mental et se faire côter en Bourse.

1 commentaire: